Burnt Cork, magnifique collection de chaises et de tables en liège brûlé par Noé Duchaufour-Lawrance

Le designer français Noé Duchaufour-Lawrance a utilisé du liège brûlé pour créer cette collection de meubles aux formes sinueuses et au dégradé de textures.

Créées par le studio de Duchaufour-Lawrance basé au Portugal, Made in Situ, les chaises et les tables Burnt Cork sont toutes sculptées dans des blocs de liège, similaires à ceux utilisés dans les bâtiments comme isolant. Duchaufour-Lawrance a développé sa propre version du processus pour incorporer les textures plus rugueuses du liège brûlé, qui n’est généralement qu’un déchet industriel.

L’idée de cette collection est née lorsque le designer est allé pour la première fois au Portugal à l’été 2017. Il a fait le trajet de trois jours en voiture depuis la France seul, rencontrant des incendies de forêt dévastateurs dans les collines de Pedrógão Grande en cours de route.

« Ce fut un choc de traverser ces collines en feu, l’enfer consumant le paysage et laissant derrière lui un monde d’entropie visible. Le pouvoir du feu m’a frappé, l’un des cinq éléments essentiels à l’existence sur terre, clé de voûte du développement de la culture. e feu est en quelque sorte toujours beau. Une partie de moi ne voulait pas y penser, mais j’ai pris des photos et cette expérience est restée en moi. Cela m’a fait remettre en question mon interaction avec la nature en tant que designer et en tant que consommateur. », a déclaré Duchaufour-Lawrance

Le moment d’explorer ces idées est venu en octobre 2018, lors d’une visite chez NF Cork, une petite usine de production de liège familiale à Faro, dans le cadre d’un échange interdisciplinaire mis en place par Made in Situ. Là, le designer a découvert le processus de transformation de l’écorce de liège en blocs, mais il a également découvert l’un de ses déchets inutilisés, le liège brûlé. Le liège provient du chêne-liège, ou quercus suber, et est l’une des plus grandes exportations du Portugal. Pendant les incendies de forêt, la couche supérieure d’écorce carbonise et protège l’arbre en dessous, et les producteurs de liège doivent peler cette couche pour favoriser une nouvelle croissance.

Duchaufour-Lawrance a vu l’opportunité de créer enfin quelque chose née du feu, et au cours des deux années suivantes, il a expérimenté des moyens d’incorporer le liège brûlé dans la technique traditionnelle de fabrication de blocs de NF Cork. Le processus traditionnel consiste à mélanger et coller des granules de liège ensemble dans un moule, à cuire le bloc pendant 16 heures, puis à le sécher pendant six semaines.

Duchaufour-Lawrance a incorporé différentes tailles de granulés dans le but d’obtenir un effet de dégradé allant du grain fin du liège traditionnel à une texture semblable à de l’écorce où le charbon de bois du matériau brûlé domine. Dans ses pièces Burnt Cork, l’extrémité la plus rugueuse du dégradé apparaît dans les bases des meubles, qui présentent des formes verticales pour rendre les textures particulièrement visibles.

Ces derniers se transforment en sièges et dossiers incurvés en douceur qui accueillent le corps. Dans le cas des tables, elles forment des plateaux arrondis qui invitent au toucher. « Je voulais que l’utilisateur ait un lien direct avec le liège tel qu’il est sur l’arbre. Et ainsi le gradient du brut au grain fin. Connexion directe avec l’histoire et le processus du matériau lui-même. » Duchaufour-Lawrance

Les meubles ont été sculptés par une autre entreprise portugaise, Granorte, à l’aide d’une machine CNC à sept axes capable de sculpter des formes organiques. Cela fait de la série Burnt Cork une fusion de procédés artisanaux et industriels. La collection complète se compose d’une chaise de salle à manger, d’une chaise longue, d’une table à manger, de deux tables basses et d’un tabouret.

En savoir plus sur Noé Duchaufour-LawranceMade in Situ
Photos : © Nuno Sousa Dias

source


Galerie


Laisser un commentaire