Résidence de Minohshinmachi, la gradation de la nature par Yasuyuki Kitamura

Conçue pour un jeune couple par l’architecte japonais Yasuyuki Kitamura, la résidence de Minohshinmachi montre qu’il est possible d’avoir une maison esthétique et intéressante tout en étant économique.

Le site prévu est situé dans la partie la plus septentrionale de la ville de Minoh, dans la préfecture d’Osaka. La zone environnante était une zone de développement bénéficiant d’un bel environnement naturel, mais de nombreuses maisons construites dans les environs n’étaient pas très différentes du centre-ville. Dans ce type de terrain, le couple de clients souhaitait une maison simple qui leur permettrait de ressentir la richesse de la nature dans leur vie quotidienne, contrairement à une maison construite en ville.

Le côté sud du site donne sur la route, et les côtés est et ouest sont flanqués de lots résidentiels. Au nord, le site fait face à la route de gestion de la ferme Satoyama, qui a été créée comme zone tampon pour la zone d’alerte aux glissements de terrain. Et en arrière-plan, la verdure du Mont Aogai, la montagne la plus au nord de la ville de Minoh. Dans une telle zone frontalière entre la « ville » et la « nature », il fallait une résidence tranquille avec une frontière vague entre l’intérieur et l’extérieur, et en harmonie avec la nature environnante.

Il s’agit d’un bâtiment d’un étage avec un toit simple, à pignons lâches, et le volume est maintenu bas, de sorte qu’il soit vaguement continu avec le paysage environnant. Le budget de construction étant très limité, la structure a été construite selon les méthodes conventionnelles de construction en bois, tous les piliers ayant un carré de 105 mm et étant tous construits à l’aide de métaux structurels ordinaires. Une structure symétrique simple avec des colonnes espacées d’un pas, une seule poutre grimpante à l’intérieur et à l’extérieur dans le sens longitudinal, et des chevrons aux extrémités rétrécies sont utilisés pour garantir une haute performance sismique et raccourcir considérablement la période de construction.

L’espace intérieur est prolongé par des ouvertures jumelées, un toit léger et des avant-toits profonds. Et en imbriquant les pièces, une zone intermédiaire a été créée, brouillant l’intérieur et l’extérieur du bâtiment. En outre, les deux piliers placés au centre du grand espace, en tant qu’éléments architecturaux de petite section transversale, donnent à l’espace un sentiment de calme, comme des arbres debout dans une forêt.

Ce seul geste architectural établit le style du bâtiment basé sur une utilisation honnête des matériaux et un équilibre entre l’opacité et la transparence. À l’intérieur de la maison d’un étage, divisée par de fines poutres en bois, plusieurs volumes rectilignes emboîtés, blanchis à la chaux ou revêtus de contreplaqué, contiennent la cuisine, la salle de bain et d’autres fonctions. Modernes et solides, les structures forment un merveilleux contraste avec l’enveloppe classique et aérée. Bien qu’elle semble légère et éthérée, la maison est hautement résistante aux tremblements de terre, grâce à la méthode traditionnelle de construction en bois utilisée pour sa réalisation. Une nouvelle expression dans un cadre remarquable, le projet montre que la grandeur peut être atteinte avec des moyens modestes.

« Nous avons été à la recherche de l’avenir de l’architecture environnementale. Notre objectif était de reconstruire la relation oubliée entre le caractère local et le milieu naturel environnant, et le résultat est un nouveau type de bâtiment qui, en plus d’une haute performance résidentielle, ressemble plus à une partie de la nature qu’à un paysage », a déclaré l’architecte Yasuyuki Kitamura.

Ces dernières années, la demande de performance des maisons a augmenté. Ce bâtiment a une forme bien équilibrée avec de grandes ouvertures et est conçu pour résister aux tremblements de terre au Japon, phénomène bien connu du pays. La maison est conçue pour répondre aux exigences de la classe 3 de résistance aux tremblements de terre, ainsi qu’à d’excellentes normes de performance d’isolation, afin de créer une atmosphère calme et relaxante.

En savoir plus sur Yasuyuki Kitamura
Photos : © Masashige Akeda

source : communiqué de presse v2com


Galerie


Laisser un commentaire