La Loica & La Tagua, deux cabines sur une colline face à l’océan par Croxatto y Opazo Arquitectos

Le projet visait initialement à concevoir une maison de vacances classique sur la côte. Au lieu de ça, deux cabines ont vu le jour, situées à Matanzas, Navidad, à environ 2 heures et demie de Santiago, au Chili.

Placées à 80 mètres d’altitude sur la colline de la Lagunilla, les cabines s’élèvent devant la « Lobera », une grande masse rocheuse émergeant de la mer, abritant des otaries et d’autres espèces indigènes. Matanzas est devenue une capitale mondiale de la planche à voile et du kitesurf, grâce à ses conditions de vent et de vagues exceptionnelles. Ces deux éléments ont été délibérément intégrés dans le développement du projet.

Le processus de conception visait à « dominer » la pente raide et à se fondre dans la nature environnante. La Loica et La Tagua, toutes deux nommés d’après des espèces d’oiseaux indigènes de la région, sont placées sur la pente à l’aide d’une structure en bois qui supporte la plateforme principale sur laquelle le programme est développé.

Chaque structure abrite peu de surface 20m2 pour La Loica et 25m2 pour La Tagua. Mais un grand espace relie les locaux intérieurs à la fois visuellement et spatialement. La salle à manger, la salle de bain et la cuisine sont aménagées au niveau des accès, en utilisant un mobilier qui se confond avec l’architecture, pour optimiser l’espace. De grandes fenêtres sont placées sur les façades occidentales, renforçant la sensation de planer au-dessus de l’océan et dominant l’horizon.

Dans les deux cabines, la chambre principale est située au niveau supérieur et est accessible par une échelle verticale. La chambre est reliée au reste de l’espace par le salon à double hauteur, une disposition qui cherche à encadrer et orienter la vue, pointant vers les collines boisées au sud, et la « Lobera » rocheuse au nord. Les portes d’accès de chaque cabine peuvent être ouvertes sur les terrasses de la façade nord, comme un moyen de se connecter et d’interagir avec l’extérieur, et finalement d’étendre les espaces intérieurs. Cela permet également à la structure principale d’agir comme un bouclier contre les vents forts venant du sud-ouest, consolidant le point de vue de la terrasse.

En savoir plus sur Croxatto y Opazo Arquitectos
Photos : © Cristobal Palma / Estudio Palma


Galerie


Laisser un commentaire