Forest House, maison accueillant sept personnes et cent vingt arbres à Bangkok par Shma Company

Plus de 20 espèces de plantes différentes poussent au sein de cette maison, conçue par le cabinet d’architecture paysagère Shma Company pour intégrer la plus grande quantité de verdure possible dans un petit terrain urbain.

Sur une parcelle de 300 mètres carrés, la maison familiale située dans la la capitale thaïlandaise, accueille sept personnes et pas moins de 120 arbres. Pour y parvenir, la maison est segmentée en trois volumes d’une blancheur aveuglante qui sont alignés comme des dominos pour laisser place à deux cours intermédiaires et à plusieurs toits végétalisés au-dessus.

« La disposition architecturale de la maison est conçue pour maximiser la ventilation naturelle et la lumière du soleil », a expliqué le directeur de Shma Company, Prapan Napawongdee.

Plutôt que de choisir des plantes simplement pour leur attrait esthétique, Shma Company s’est appuyée sur son expertise en aménagement paysager pour créer un écosystème miniature et biodiversifié qui peut fournir un sanctuaire pour la faune locale. Cela comprend non seulement les arbres à fleurs, mais aussi les conifères, qui envelopperont la maison d’une canopée verdoyante toute l’année.

Le toit, qui reçoit le plus de lumière directe du soleil, est équipé de grandes jardinières pour la culture de fruits, de légumes et d’herbes thaïlandaises telles que la citronnelle et le jacquier. Dans chaque pièce, le balcon remplit une fonction différente selon l’occupant. Dans la chambre principale, par exemple, il est rempli d’une variété de plantes en pot, qui se développent très bien dans ce microclimat. Napawongdee pense que les bâtiments couverts de plantes peuvent aider à atténuer de nombreux effets du changement climatique, que Bangkok connaît déjà.

« La verdure peut aider à produire de l’oxygène, à absorber le dioxyde de carbone, à piéger la pollution, à ralentir et à purifier les eaux de pluie, à offrir un lieu de répit et même à produire de la nourriture »

Enfin, en faisant planter un grand nombre d’arbres côte à côte, l’eau qui s’évapore de chaque arbre maintiendra un niveau d’humidité optimal au sein de l’écosystème même pendant la saison sèche. Cet écosystème est maintenu via un système d’irrigation en goutte à goutte qui alimente directement les racines et nécessite moins d’eau qu’un arrosage classique.

En savoir plus sur Shma Company
Photos : © Jinnawat Borihankijanan


Galerie


Laisser un commentaire