Extension contemporaine d’un cottage traditionnel de Wandsworth par Waind Gohil + Potter Architects

Les architectes Waind Gohil+Potter (WG+P) ont transformé méticuleusement un cottage datant du 19ème siècle, à Wandsworth (borough londonien), en y incorporant une extension, adaptée à notre époque moderne.

Les propriétaires avaient initialement rencontré des difficultés avec l’extension d’origine, qui laissait entrer le vent et avait une toiture qui fuyait. Désireux de ne pas répéter les mêmes erreurs, ils ont confié ce projet à un architecte qui a choisi le bois Kebony pour habiller les façades.

Ann Pasola a vécu dans son appartement de deux chambres avec terrasse pendant 15 ans avant de déposer une demande pour une extension. Ayant travaillé avec un constructeur sans le soutien d’un architecte, elle avait été insatisfaite du résultat final, au point d’envisager de vendre la maison. Finalement, elle décide de la conserver mais part vivre à New York durant plusieurs années. À son retour au Royaume Uni en 2009, elle prend la décision de profiter de l’emplacement privilégié de ce cottage et de le transformer en résidence principale.

Le cabinet d’architecture WG + P a été chargé de trouver une solution aux fuites et de concevoir une extension contemporaine, en cohérence avec les formes et rythmes des terrasses voisines. L’ancienne extension a été démolie et remplacée par une structure plus impressionnante, comprenant des poutres apparentes et un sol en béton ciré ; des portes coulissantes ont été installées dans la cuisine pour améliorer la connection avec le jardin arrière, alors qu’une petite porte intérieure sépare désormais les parties originelles et nouvelles dans la maison.

Des recherches approfondies ont conforté la propriétaire dans sa décision d’utiliser le bois comme matériau principal pour les extensions, mais, afin d’éviter les erreurs du passé, il fallait choisir un bois durable et à entretien facile. Ces prérequis, associés à un besoin de matériau léger et écologiquement durable, ont fait du bois Kebony un choix évident. L’esthétique du revêtement qui développe une jolie patine gris argenté au fil du temps a également charmé la propriétaire.

« Les défis pour ce projet étaient comparables à ceux de nombreuses maisons victoriennes londoniennes ; des niveaux de plancher internes disparates, une mauvaise connectivité au jardin arrière, une faible hauteur de plafond à l’intérieur de l’ancienne extension arrière et une faible luminosité naturelle. La réhabilitation de ces espaces incommodes, l’introduction de matériaux naturels et l’apport de lumière ont donné à la propriété une transformation totalement rafraîchissante. Le bois Kebony était le matériau parfait, et installé en seulement quelques jours. Le produit fini relie magnifiquement le jardin à la maison. »Ciara McInerney, Architecte du projet chez WG + P

En savoir plus sur Waind Gohil + Potter Architects
Photos : © Anthony Coleman


Galerie


Laisser un commentaire